L'Existence de la Pierre merveilleuse des Philosophes prouvée par des faits incontestables

Dédié aux adeptes par un Amateur de la Sagesse


commander

ans ce bref ouvrage, il sera largement trouvé de quoi réfléchir et convaincre les indécis et les douteurs de profession, ceux-là rangés en ordre serré pour attaquer une citadelle qui a pourtant résisté victorieusement à toutes leurs attaques depuis plus de cinq mille ans, et dont les principes et les conclusions pratiques ont tous été ratifiés par la science contemporaine : d’abord, six raisons démonstratives seront offertes à la sagacité et à l’intelligence des Lecteurs, puis, ordonnés en 16 sophismes – les plus souvent utilisés et mis en œuvre par les contempteurs de l’alchimie métallique et transmutatoire naturelle – auxquels un auteur adroit et concis oppose des réponses aussi documentées et raisonnées que vigoureuses que pertinentes

Tout débutant désireux de se faire une idée solidement étayée sur ce difficile sujet aura intérêt à commencer sa quête − si toutefois elle n’est pas un voyage culturel touristique et dilettante − par ce type d’ouvrage, qui pose très clairement ce problème en termes intellectuels et logiques quasi contemporain, et non pas en sujet de croyance ou de sourires de commisération ; d’un tel commencement, qui permettrait entre autres d’économiser autant d’énergie que d’argent et de temps, on peut s’attendre à ce qu’il convainque les indécis et les douteurs de profession… de persévérer dans cette voie. Après cette confirmation, il conviendra de se munir des meilleurs principes, notés des meilleurs auteurs, de bien les pénétrer pour s’en pénétrer soi-même à fond, puis de voir où, par où et comment procède la Nature elle-même, qui est toujours égale pour tous et ne ment jamais, pour concevoir une voie accessible, peu coûteuse, sans trop de difficulté et de danger, et de se mettre à l’œuvre – enfin – avec humilité et patience… Ajoutons que nous avons aimablement disséminé, dans les livrets que nous éditons, les indispensables compléments à connaître pour parvenir aux premiers résultats authentiquement alchimiques, de ceux qui convainquent définitivement de la vérité de cet Art, comme je l’ai moi-même fait, puis, éventuellement, de poursuivre jusqu’au terme ses opérations sur la Nature, qui couronnera enfin le vainqueur…