Le tombeau de la pauvreté

(Sieur d'Atremont) - suivi de

Le tombeau de Sémiramis - (Anonyme)


commander

ous avons assemblés là deux textes peu connus et rares, d’une extrême valeur en matière de Philosophie de la Nature, à eux seuls capables de servir – selon nous – de base opérationnelle unique et pratique pour débuter en l’alchimie, s’ils sont toutefois lus et relus avec soin puis médités. En effet, rarement textes auront été si clairs, si limpides, dans un langage aussi contemporain, allant par étapes logiques et claires, par explications raisonnées posées sur des exemples nombreux, soigneusement et finement choisis. Rarement aura-t-on eu à lire des textes aussi clairs et dégagés de toute la logorrhée ordinaire du genre, d’une part, et indemnes des tropes de la cabale hermétique d’autre part : leurs auteurs, particulièrement savants – pour ne pas dire experts – figurent parmi les plus réellement charitables de toute la littérature hermétique, et donnent tous leurs efforts en éclaircissements et en explications patientes et précises. Néanmoins et heureusement, tout cela n’est ni indigeste ni même lourd : exclusivement de l’utile et de l’indispensable : le meilleur du meilleur. Si vous avez lu et relu les ouvrages classiques, si vous les avez longuement médités et pesés, et que malgré cela vous restez dubitatifs à l’égard de certains aspects, alors, de grâce, lisez ces deux textes, et soyez assuré qu’ils vous ouvriront de très nombreuses portes restées fermées pour vous, avec l’avantage certains de vous renvoyez à ces auteurs classiques, qu’ils expliquent en levant toute obscurité, dans un langage simple et actuel… Pour tout dire, ces deux textes, à eux-seuls, seront capables et susceptibles de vous ouvrir tous les autres, et ce n’est pas rien ! Ils sont le tombeau de l’obscurité en alchimie… Faites-en profit, pensez-y, travaillez… Et survivez !!!