Le Mystère Kheops

Jacques Grimault


commander

n parle de la grande pyramide de Gizeh depuis près de 2 500 ans, sans être pour autant parvenu à résoudre le moindre des très nombreux problèmes de toutes espèces qu’elle propose et soumet à la sagacité et à l’imagination des chercheurs… Depuis l’avènement des sciences en général, une grande quantité d’hypothèses et de ‘théories’ venant de tous horizons ont été proposées, qui ont eu pour seul effet d’augmenter la perplexité des curieux, et en de nombreuses disciplines : les mathématiques, l’astronomie, la géographie, la physique, etc.

Dans le même temps, alors que se constituaient et s’officialisaient les institutions savantes modernes, l’égyptologie et ceux qui la constituent radicalisaient leurs prétentions à mesure qu’ils acquérraient du pouvoir, jusqu’à parvenir à totalement empêcher toutes autres vues que les leurs…

Malheureusement pour eux, les faits parlent, et – bien que disparates et apparemment sans relations entre eux – ils sont très bavards, et parfois même, extrêmement éloquents !

Ils sont fort capables à eux seuls, sans aucune aide autre que l’observation et la réflexion logique la plus ordinaire, de mettre à bas la totalité de l’échafaudage trompeur du savoir ‘officiel’, dont l’apprentissage universitaire balisé ne fournit plus des chercheurs mais des épiciers spécialisés, aveugles et sourds…

Il ne suffira – pour s’en convaincre aisément – que de lire ce minuscule livret consacré au plus grand édifice de l’Antiquité ; la grande pyramide de Gizeh, dite abusivement de Kheops, dont l’analyse ouverte et sans parti pris mais suffisamment exhaustive montre et démontre qu’il y a là, outre les mystères de sa construction, de bien plus grands mystères encore ; ceux de sa conception

L’avalanche de ces faits le disputant au bizarre et à l’étrange, totalement anachroniques avec ce que l’on prétend savoir de ses constructeurs et de leurs capacités, ouvrira les yeux des plus sceptiques – ce qui est la meilleure des dispositions pour se convaincre sur pièces et démonstrations exclusivement - : 1/ de l’existence d’un Mystère Kheops, et plutôt d’une montagne de mystères concentrés dans ce monument 2/ du jeu trouble que mènent les égyptologues dans ce domaine, tellement paradoxal et mensonger que nous avons du modifier notre vocabulaire, faisant désormais des grandes pyramides de Gizeh des ‘pyramides déguisées’… Et ce n’est là qu’un début !