Nouvelle Planète N°2 : Spécial Cathédrales


commander

AU SOMMAIRE

  • Edito : des cathédrales, pour quoi faire ?
  • Cathédrales, Egypte, et Nature (Boris Emgine)
  • N-D de Paris, cathédrale archétype (Antoine Plussihem)
  • Le Mystère des Cathédrales (Antoine Plussihem)
  • Des rites et de leur efficacité (Eddy Dasko)
  • Statistiques concernant les femmes de la terre
  • Comment sortir de la crise financière ?
  • Cathédrales et couleurs (Anémone Phédelord)
  • Les Cathédrales de Fulcanelli (Walter Grosse)
  • Il y a Tradition et traditions (Questions-Réponses)
  • Les signes du Zodiaque (Jacques Grimault)
  • Le jeu de Tarots tel qu'il est (Antoine Plussihem)
  • Sauver Victor ! (Eddy Dasko)
  • Analogies entre Druides et Brahmanes (Eddy Dasko)
  • Une religion très incertaine de ses dogmes (P-J Dubois)
  • Vers la compréhension de la méta-histoire... (Eddy Dasko)
  • Les mathématiques, ça explique tout
  • Lui n'ira pas à l'armée, et pour de bonnes raisons...
  • La cathédrale : une méta-machine (Eddy Dasko) 

 Edito : Des Cathédrales, pour quoi faire ?

"Serf, ce peuple bâtissait des cathédrales;
émancipé, il ne construit que des horreurs.
"

Emil Cioran (1911 - 1995)

Comment, en l'espace de deux siècles et demi, a-t-on pu mettre en chantier – avec une incroyable audace, une hardiesse extraordinaire et une volonté inébranlable – les quelque deux cents cathédrales qui parsèment l'Europe occidentale – soit en moyenne un peu moins d’une par an – est un mystère, car outre la nouveauté de conception et la nécessaire maîtrise des contraintes, il a bien fallu enseigner et former des architectes, des maîtres d’œuvre, des charpentiers, des forgerons, des carriers et des sculpteurs, des ‘ymaigiers’, des maîtres verriers, par milliers ; il a bien fallu repérer les carrières d’extractions des matériaux – pierre, métaux, bois – et déterminer des itinéraires sûrs pour les amener sur les lieux de traitement et de transformation, etc. et l’on dut organiser et financer cela jour après jour, après avoir mis au point des  techniques et des méthodes qui ne doivent rien au hasard, ne s'inventent pas et ne se découvrent pas en dilettante ou sous l'effet de l'inspiration rêveuse [...]

De bonnes raisons, non confirmées par l'histoire officielle, laissent  supposer que l'ordre religieux de St Benoît fut, avec l'Ordre militaire du Temple – dont l’histoire s’étend précisément sur cette même période –, l'instigateur et le réalisateur de cette extraordinaire floraison architecturale religieuse et stylistique sans égale dans le temps et dans l’espace. Les Bénédictins, aussi savants que discrets, auraient – semble-t-il – bénéficié d’une manne documentaire que les premiers Templiers auraient trouvée dans les fondations du Temple de Jérusalem et rapportée. Dans cette aventure, ces moines auraient assuré le travail de déchiffrement et de logistique, et laissé les aspects financiers et militaires à la charge des Templiers, ainsi que la protection des voyageurs sur les routes, couverture masquant leurs véritables projets et activités. On se perd encore en conjectures sur l'origine des sommes colossales qu'il fallut réunir afin de concrétiser d'aussi vastes et difficiles projets. Cette question du financement des cathédrales, presque entièrement occultée encore de nos jours, ressurgira lors du procès des Templiers, sans pour autant être ouvertement abordée. Ce sont, là encore, de vrais mystères.

Mais il en est d’autres, de plus discrets, de plus profonds et de plus relevés, inconnus des historiens et des savants…

La foi seule serait à l’origine de cet exceptionnel effort, la croyance à un au-delà meilleur aurait construit cela…

Certes ! Mais il fallut beaucoup de savoir, de savoir-faire et de savoir-être pour entreprendre, et autant pour réussir, et ce ne dut pas être simple, et encore moins évident : savez-vous cependant qu’on ne connaît qu’un seul et unique document, de quatorze pages par ailleurs occupées d’autres choses ?

Il s’agît du fameux Carnet de Villars de Honnecourt

Savez-vous qu’à l’origine, et tout comme les temples d’Egypte, les cathédrales étaient presqu’entièrement peintes et décorées à la feuille d’or ? Que l’on y entendait les messes et oraisons debout ? Que de nombreuses fêtes tant religieuses que profanes y tenaient leurs assises ?

Encore aujourd’hui, ces aspects posent questions et questions… d’où ce Spécial Cathédrales, composé pour ceux qui recherchent ce qu’ils n’ont trouvé nulle par ailleurs...