Nouvelle Planète N°3 : A la Recherche de la Sagesse


commander

AU SOMMAIRE

  • Un poème de François Villon…
  • Editorial : De la liberté de savoir pour accéder à…
  • Scientifiques contre pseudo-science : un combat nul !
  • Art antique, art traditionnel, art sacré et art profane
  • La sagesse de l’écriture manuelle
  • Histoire, historiens, et passé
  • Les fonctions psychologiques
  • Le fils d’Adolf Hitler
  • Définitions de ce qu’est un enfant
  • Le hasard, la machine, l’amour et le poussin
  • Rationalisme contre ésotérisme
  • Les Portes de la Sagesse
  • Du rébus au rebut
  • Quelques mots à propos de l’élixir uval
  • Une pause méditative quotidienne
  • De l’islam et de l’Europe selon Chateaubriand
  • Oui au devoir de dire non !

Edito : A la recherche de la sagesse.

La liberté de savoir est la première d’entre toutes les libertés, et la première condition de l’accès à la Sagesse... 

Pourquoi ? Parce que la liberté de conscience – tant prisée et avec de certaines raisons par les hommes de tous pays, mais pas tant par ceux qui gouvernent et gèrent – s’appuie exclusivement sur elle.

Elle est d’autant plus importante que la volonté réside dans la conscience.

Cependant, pour savoir, il faut pouvoir étudier, et étudier effectivement, librement, notamment afin de comprendre avant de croire, ce qui relève de la simple logique (pourtant, « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas » dit Jésus à la Samaritaine – Jean 4-22)…

C’est au nom de cette liberté de savoir que nous publions aujourd’hui notre minuscule revue : Nouvelle planète. Et nous la publions avec espoir, nous souvenant des paroles de St Clément d’Alexandrie disant que la Sagesse n’a pas beaucoup d’amateurs, et quelquefois pas du tout, mais que, quoi qu’il se passe, Dieu la tient en éternel honneur, elle qui L’accompagnait au début du monde, et qui se tient toujours avec Lui.

Non, cette revue n’est pas née du souhait d’ajouter aux boniments séducteurs ambiants, aux délires ou aux désirs d’entendre le bruit des mots, ou de les colporter, mais d’une étude prolongée par nous depuis plus de quarante ans, d’une investigation raisonnée, serrée, méthodique et dénuée de parti pris, une recherche libre de passion mais forte et régulière qui, au fil des ans et des résultats, à petit à petit fait justice des erreurs répandues ou anciennes, renversé les préjugés et les dogmes les plus tenaces, contrarié les idées préconçues et les aprioris à la mode, éradiquant ainsi et aussi peu que ce soit tous les pouvoirs assis sur ces tromperies

Une telle parution, afin de parvenir à ses fins, qui ne sont que démonstrations successives, se doit de présenter des principes clairs et applicables utilement, d’être fortement étayée et solidement argumentée, et si possible pertinemment illustrée, ainsi qu’accessible au plus grand nombre ; c’est pourquoi notre langage sera toujours simple, précis et concis, limpide, net et honnête, et référencé autant que cela sera possible…

Des aspects ‘presque’ évidents y seront aussi rappelés, car dans le désordre ambiant et dans l’assourdissement général, il sera bon de les mettre de temps à autres en avant et en lumière : par exemple et principalement – et afin de bien nous faire entendre – ; que le règne du droit ne saurait coexister avec celui de la force, et que nécessairement le droit doit précéder la force, car c’est là l’ordre naturel des choses

Nous rappellerons aussi à certains que « Dieu est le seul juge des opinions religieuses » (Actes 36-40).

Comme nous nous adressons cependant d’abord et avant tout aux chercheurs de vérité sincères, discrets et modestes, disons-leur que nous avons assemblés dans ce livret des considérations rarement rangées sur le rayon Sagesse des librairies et des bibliothèques, et que nous nous permettons de les conseiller à demi-mot et furtivement sur ce dont il faut plus particulièrement se méfier actuellement, leur désignant aussi par endroit les plus simples et solides méthodes pour trouver l’équilibre vital, nécessaire et préalable à toute prétention à la sagesse, et qu’enfin, ne vaut que ce qui est Bon, Vrai, Juste,  Beau, et Utile, car là seulement est le Bien…

Sur ce, bonne et profitable lecture !